Ces risques que l’on dit naturels by Pierre Martin


6658e5f9eb4ae5b-261x361.jpg Author Pierre Martin
Isbn 9782212119176
File size 3.4MB
Year 2006
Pages 505
Language French
File format PDF
Category biology



 

Ces risques que l'on dit naturels DU MÊME AUTEUR Géomécanique appliquée au BTP, G11774, 2e édition, 2005. DANS LA MÊME COLLECTION COLLECTIF EYROLLES. – Règles de construction parasismique, G11595, 2005. G. KARSENTY. – La fabrication du bâtiment, Tome 1 - Le gros œuvre, G01896, 1997. G. KARSENTY. – La fabrication du bâtiment, Tome 2 - Le second œuvre, G01897, 2000. Pierre Martin Ces risques que l'on dit naturels ÉDITIONS EYROLLES 61, bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05 www.editions-eyrolles.com Le code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992 interdit en effet expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée notamment dans les établissement d’enseignement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée. En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris. © Éditions Eyrolles, 2007, ISBN : 2-212-11917-8 • ISBN 13 : 978-2-212-11917-6 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 5 Chapitre 1 Des risques de toutes natures 13 1.1 - Histoires édifiantes 13 1.1.1 - Une calamité durable .................................................................................. 13 1.1.2 - Métaphysique d’une catastrophe................................................................. 16 1.1.3 - Les tribulations d’un prévisionniste en Chine............................................. 18 1.1.4 - Une prédiction « politique » ....................................................................... 20 1.1.5 - La tendance se renverse .............................................................................. 24 1.1.6 - Une querelle d’experts amplifiée par les média .......................................... 28 1.1.7 - Une épouvantable aberration politico-administrative ................................. 30 1.1.8 - Une implantation « imprudente »................................................................ 36 1.1.9 - Des documents administratifs « imprévoyants », des élus responsables.............................................................................................. 40 1.1.10 - Vous avez dit « catastrophe naturelle » ?................................................. 42 1.1.11 - La mémoire des catastrophes .................................................................... 45 1.1.12 – Les limites des modèles de prévision ....................................................... 47 1.1.13 - Les infortunes du parasismique................................................................. 49 1.1.14 - Le pire des cataclysmes naturels historiques n’a pas été une catastrophe..................................................................................... 52 1.1.15 – Des catastrophes prévues, pas prévenues ................................................. 54 1.1.16 - Adaptation d’un site ingrat........................................................................ 56 1.1.17 - Efficacité de l’entretien............................................................................. 62 1.2 - Le système terrestre 66 1.2.1 - Organisation et comportement .................................................................... 67 1.2.2 - Les cycles naturels ...................................................................................... 70 1.2.3 - Les phénomènes naturels ............................................................................ 75 1.2.4 - Les phénomènes naturels « dangereux »..................................................... 77 1.2.5 - L’activité humaine ...................................................................................... 80 1.2.6 - Le paradoxe du risque « naturel »............................................................... 81 1.3 - Les chutes de météorites 82 1.3.1 - Le phénomène............................................................................................. 82 1.3.2 - Le risque ..................................................................................................... 90 1.3.3 - Actions........................................................................................................ 92 1.4 - Les éruptions volcaniques 93 1.4.1 - Géographie.................................................................................................. 94 1.4.2 - Le phénomène............................................................................................. 95 1.4.3 - Étude ......................................................................................................... 108 1.4.4 - Le risque ................................................................................................... 112 1.5 – Séismes et autres vibrations du sol 117 1.5.1 - Les vibrations du sol ................................................................................. 117 1.5.2 - La sismique............................................................................................... 122 1.5.3 - Les vibrations artificielles......................................................................... 124 1.5.4 - Les séismes ............................................................................................... 131 1.5.5 - Le risque sismique .................................................................................... 146 1.5.6 - Les actions parasismiques......................................................................... 148 1.5.7 - Le génie parasismique .............................................................................. 156 1.6 – Tsunamis, seiches de lacs 164 1.7 - Les phénomènes atmosphériques 169 1.7.1 - L’atmosphère ............................................................................................ 169 1.7.2 - Le climat ................................................................................................... 170 1.7.3 - Le temps.................................................................................................... 178 1.7.4 - La météorologie ........................................................................................ 187 1.7.5 - Les prévisions météorologiques................................................................ 188 1.7.6 - La pollution atmosphérique ...................................................................... 189 1.8 - Les crues 191 1.8.1 - Le phénomène........................................................................................... 193 1.8.2 - Étude des crues ......................................................................................... 195 1.8.3 - Causes des crues ....................................................................................... 199 1.8.4 - Effets des crues ......................................................................................... 201 1.8.5 - Parades...................................................................................................... 202 1.8.6 - Le risque ................................................................................................... 204 1.8.7 - Actions...................................................................................................... 206 1.9 - Les mouvements de terrain 209 1.9.1 - Mouvements de pente ............................................................................... 218 1.9.2 - Mouvements verticaux.............................................................................. 233 1.9.3 - Dommages et accidents de chantiers et aux ouvrages............................... 239 1.10 - Sur le littoral 247 1.10.1 – Variations du niveau de la mer............................................................... 247 1.10.2 – Les phénomènes littoraux....................................................................... 249 1.10.3 – Phénomènes affectant les fonds marins.................................................. 253 1.11 – Les eaux souterraines 254 1.11.1 - Un peu d’hydrogéologie ......................................................................... 254 1.11.2 – Perturbations des nappes ........................................................................ 257 1.11.3 - Pollution des eaux souterraines............................................................... 261 1.12 - L’activité humaine 262 1.12.1 - Pollution et déchets................................................................................. 263 1.12.2 - Effets pervers des aménagements ........................................................... 268 1.12.3 - Comportements aberrants ....................................................................... 270 1.12.4 - N’importe qui, n’importe quoi, n’importe comment, n’importe où ........ 270 1.12.5 - L’intérêt général...................................................................................... 270 Chapitre 2 Que risque-t-on en France 271 2.1 - La France des risques « naturels » 271 2.2 – Les caprices de l’atmosphère 277 2.2.1 - Tendances du temps.................................................................................. 277 2.2.2 - Les perturbations dangereuses .................................................................. 280 2.2.3 - La prévision météorologique .................................................................... 281 2.2.4 - Actions...................................................................................................... 283 2.3 - Crues et inondations 284 2.3.1 - Inondations ............................................................................................... 285 2.3.2 – Crues torrentielles .................................................................................... 294 2.3.3 - Crues éclairs en milieu urbain................................................................... 298 2.4 – Mouvements de terrain, activité humaine 300 2.4.1 – Mouvements de pentes ............................................................................. 302 2.4.2 - Effondrements........................................................................................... 308 2.4.3 - Terrassements ........................................................................................... 312 2.4.4 - Les ouvrages ............................................................................................. 315 2.4.5 - Pollution et déchets................................................................................... 318 2.5. - De Dunkerque à… Menton 322 2.5.1 - Eustatisme et tempêtes littorales ............................................................... 323 2.5.2 - Tsunamis................................................................................................. 3331 2.6 - Les séismes 332 2.6.1 - Où ?........................................................................................................... 332 2.6.2 - Comment ?................................................................................................ 335 2.6.3 - Quand ?..................................................................................................... 336 2.6.4 - Que faire ?................................................................................................. 337 2.6.5 - Zonage sismique de la France................................................................... 339 2.6.6 - Séismes artificiels ..................................................................................... 340 2.7 - Volcans et météorites 341 2.7.1 - Instrumentation et surveillance ................................................................. 341 2.7.2 - Le piton de la Fournaise............................................................................ 342 2.7.3 - Les Antilles ............................................................................................... 344 2.7.4 - La chaîne des Puys.................................................................................... 345 2.7.5 - Les météorites ........................................................................................... 346 2.8 - Lois et RÈGLEMENTS 347 2.8.1 - Élaboration et évolution............................................................................ 347 2.8.2 - Complexité et complications..................................................................... 349 2.8.3 - Informer .................................................................................................... 354 2.8.4 - Secourir..................................................................................................... 354 2.8.5 - Sanctionner ............................................................................................... 354 2.8.6 - Indemniser ................................................................................................ 356 2.8.7 - La simplicité de la réglementation française est admirée du monde entier ! .............................................................................. 359 2.8.8 - Utopie administrative................................................................................ 360 Chapitre 3 La nature des risques 3.1 - Le risque « naturel » 367 365 3.1.1 - Phénomènes dangereux risques humains ................................................. 367 3.1.2 - Étude des phénomènes naturels dangereux .............................................. 367 3.1.3 - Dommages, accidents, catastrophes.......................................................... 369 3.1.4 - Évaluer le risque ....................................................................................... 374 3.1.5 - Assurer la sécurité..................................................................................... 375 3.1.6 - Le risque économique ............................................................................... 376 3.2 - Caractériser le risque 378 3.2.1 - Spécification du risque.............................................................................. 378 3.2.2 - Estimation du danger ................................................................................ 379 3.2.3 - Définition des actions ............................................................................... 382 3.2.4 - Étude du risque « naturel » ....................................................................... 383 3.3 - Le bassin de risque 387 3.3.1 - Le bassin de risque «naturel».................................................................... 387 3.3.2 - Modélisation du site.................................................................................. 390 3.4 - Juguler le risque 394 3.4.1 - Que sait-on faire ?..................................................................................... 395 3.4.1.4 - Les actions de prudence ......................................................................... 395 Chapitre 4 Pour aller plus loin 407 4.1 - Des mots pour se comprendre 407 4.1.1 - Plusieurs sens............................................................................................ 407 4.1.2 - Synonymes................................................................................................ 408 4.1.3 - Impropriétés .............................................................................................. 410 4.1.4 - Contresens................................................................................................. 410 4.1.5 - Néologisme ............................................................................................... 411 4.2 - L’espace 412 4.2.1 - L’espace physique..................................................................................... 412 4.2.2 - L’espace du risque « naturel » .................................................................. 412 4.3 - Le temps 415 4.3.1 - Le temps, c’est quoi ? ............................................................................... 415 4.3.2 - Les temps intemporels .............................................................................. 417 4.3.3 - Les temps qui passent ............................................................................... 418 4.3.4 - Le temps cyclique ..................................................................................... 421 4.3.5 - Le temps hélicoïdal................................................................................... 422 4.3.6 - La mesure du temps .................................................................................. 423 4.3.7 - Le temps du risque.................................................................................... 426 4.4 - Du hasard au chaos 429 4.4.1- La prospective............................................................................................ 431 4.4.2 - L’irrationnel, la fatalité, le hasard............................................................. 433 4.4.3 - La science ................................................................................................. 438 4.4.4 - Géologie et géotechnique.......................................................................... 455 4.4.5 - Pour s’affranchir du hasard....................................................................... 457 4.5 - La modélisation 459 4.5.1 - Modélisation géotechnique ....................................................................... 460 4.5.2 - Les modèles analytiques ........................................................................... 463 4.5.3 - Le modèle géotechnique de synthèse........................................................ 478 4.5.4 - Représentativité des modèles.................................................................... 479 4.5.7 - Validation des modèles validité des résultats............................................ 482 4.5.8 - Le coefficient de sécurité .......................................................................... 483 4.6 - Étude géotechnique de l’aléa 487 4.6.1 - Disciplines de l’étude................................................................................ 488 4.6.2 - Les acteurs de l’étude ............................................................................... 493 4.6.3 - Étude géotechnique d’aléa ........................................................................ 494 4.6.4 - Organisation de l’étude ............................................................................. 496 4.6.5 - Les règles générales d’une conduite ......................................................... 502 4.6.6 - Résultat ..................................................................................................... 503 Post-scriptum 505 Bibliographie sommaire 506 AVANT-PROPOS Risque, danger, péril Un risque est une menace incertaine dont la réalisation est possible sinon probable ; quels qu’ils soient, quelles qu’en soient les causes, quelles que soient nos précautions, nous prenons de nombreux risques, éventuellement acceptés ou même calculés mais souvent incompris ou même ignorés, partout et toujours dès que nous agissons ou même simplement parce que nous existons : le risque nous est inhérent. Un risque que l’on craint devient un danger que l’on redoute et que l’on doit se préparer à affronter si sa réalisation plus ou moins prévisible parait envisageable voire inévitable, puis un péril que l’on doit fuir si elle semble imminente. Les événements naturels dangereux Les chutes de météorites, les éruptions volcaniques, les séismes, les tsunamis, les cyclones, les crues, les mouvements de terrain... sont des événements intempestifs de phénomènes naturels qui peuvent être plus ou moins fréquents et se révéler plus ou moins dangereux en certaines circonstances dans certains sites, les bassins de risque ; les pires peuvent être de véritables désastres écologiques à l’échelle de la Terre. Figure 0.1 - Événements naturels dangereux 5 Ces risques que l'on dit naturels Vous avez dit risque « naturel » ? Ces événements font ainsi courir à certains de nos aménagements, de nos ouvrages et donc à certains d’entre nous, des risques que l’on dit naturels. En fait, est naturel ce qui appartient à la nature, qui lui est conforme, qui vient d’elle seule, indépendamment de nous, ce qui se produit sans que nous intervenions ou que nous soyons seulement présents ; c’est aussi ce qui est normal, habituel, qui va de soi. Les risques et les catastrophes dont les sources sont des événements naturels ne sont évidemment rien de tout cela. Mais, malgré les explications et les moyens que la science et la technique nous ont procurés, nous qualifions toujours les risques et les catastrophes de « naturels » : les phénomènes sont naturels, pas les risques et encore moins les catastrophes qui sont humains ; à nous de nous accommoder des risques que nous font courir leurs événements intempestifs qui ne sont dangereux que pour nous ; nous le faisons rarement et nous nous lamentons quand un tel événement nous affecte, imprédictible voire imprévisible, mais possible ou même probable là où il se produit ; nous évoquons alors les caprices de la nature, le vice du sol, le hasard ou la fatalité : c’est une survivance de croyances animistes ; nous essayons ainsi de les charger du péché, de nous en absoudre, de nous cacher que ce que nous subissons résulte de notre présence, de nos actions, de nos comportements et/ou des défauts de nos aménagements et de nos ouvrages. Nous devrions plutôt agir, nous comporter, concevoir nos aménagements et construire nos ouvrages en tenant compte des risques auxquels notre présence, et non le hasard ou la fatalité, nous expose à travers eux ; car la nature n’est pas capricieuse, le sol n’est pas vicieux : c’est nous qui le sommes ; eux ne sont même pas indifférents ; ils n’ont aucun de nos défauts ; ils suivent simplement leur cours que nous pouvons parfois perturber, mais jamais interrompre ni même détourner. Les phénomènes naturels Plus ou moins fréquents, plus ou moins violents, généralement irrépressibles, les événements intempestifs susceptibles d’être dangereux, péripéties et non anomalies du cours normal, compliqué mais intelligible des phénomènes naturels, sont pour la plupart maintenant assez bien connus ; leurs effets peuvent donc en grande partie être prévenus, les personnes peuvent être protégées et les dommages aux biens peuvent être plus ou moins évités et en tous cas, limités : nous pouvons partir quand un tel événement est susceptible de se produire, nous protéger ou nous accommoder de ses effets dommageables par des aménagements, des constructions et des dispositifs de crises adaptés aux risques encourus dans les sites que nous occupons. Pour la plupart de ces événements, on sait à peu près répondre aux questions essentielles, où ?, comment ?, avec quelle intensité ?, dont les réponses conduisent à la prévention et à la protection qui pourraient en amoindrir plus ou moins les effets ; par 6 Avant-propos contre, on ne sait pas répondre à la question fondamentale, quand ?, qui autoriserait la prédiction et donc permettrait d’éviter les accidents et les catastrophes. Les risques humains Mais si ces événements, les aléas, sont à la source des risques « naturels », ils n’en sont pas le seul élément : les conséquences de leurs effets que l’on doit prévoir et les décisions que l’on doit prendre sont fondées sur d’autres éléments tout aussi importants, comme la vulnérabilité des installations et des personnes, les enjeux dans le bassin de risque, les moyens de prévention et d’intervention dont on dispose, la détermination et la compétence des décideurs et des intervenants... Quand un de ces événements déclenche une catastrophe, on le considère maintenant comme un excès d’intensité jamais observée ; la catastrophe trouble la conscience collective et les média la présentent comme celle « du siècle » ou « quasi historique ». Or, aucune série statistique ne montre une augmentation de la fréquence de ces événements ; mais nous voyons en temps réel leurs impacts à l’autre bout du monde et nos aménagements de plus en plus nombreux, complexes, surpeuplés… accroissent sans cesse les ravages qu’ils provoquent : ce ne sont pas les aléas qui ont changé, ce sont notre nombre, notre vulnérabilité et nos informations. L’étude des phénomènes naturels dangereux On ne maîtrise jamais les événements naturels imtempestifs ; ils sont toujours des germes de risques ; mais la plupart des dommages, accidents, catastrophes dont ils nous menacent, peuvent être sinon évités, du moins limités si l’on connaît bien les phénomènes en cause ; la démarche scientifique des probabilités, du chaos et/ou des systèmes flous est la seule qui convienne à leur étude, car en l’état de nos connaissances l’irrationnel, fatalité ou hasard, est inacceptable et le déterminisme n’est pas adapté à l’étude des phénomènes naturels, trop complexes. Les disciplines d’études sont celles des sciences de la Terre, géologie, géophysique, géomécanique..., synthétisées et mises en œuvre par la géotechnique. La géotechnique Technoscience de l’aménagement de la subsurface terrestre, la géotechnique permet de définir les conditions générales et particulières dans lesquelles des aménagements et des ouvrages existants ou projetés, répondant à des usages ou à des programmes spécifiques, peuvent être adaptés aux particularités naturelles de leurs sites pour y être maintenus avec le maximum de sécurité, d’efficacité et d’économie : on aménage un cours d’eau pour contenir ses crues ; on construit parasismique pour atténuer les effets d’un séisme possible dans une certaine région ; on étudie les fondations d’un bâtiment pour optimiser son coût, limiter le risque économique de sa construction et pour lui éviter des dommages ou même la ruine... 7 Ces risques que l'on dit naturels Dans un site donné, on peut faire l’inventaire des phénomènes naturels potentiellement dangereux, puis les étudier pour y adapter les aménagements et les ouvrages ou renoncer à les construire là. Et si le site a été occupé avant que l’on ait appris à le faire, ce qui est le cas général dans les vieux pays, on peut organiser des procédures et des moyens d’intervention ; en cas de réalisation du risque, ils limiteront les dégâts et permettront de revenir rapidement à une situation normale. L’étude rationnelle d’un risque « naturel » Sur la base de cette démarche, l’étude rationnelle d’un risque « naturel » consiste à l’identifier, l’analyser, établir sa probabilité de réalisation, en prévoir les conséquences pour s’en prémunir, le réduire et préparer la gestion d’une crise éventuelle. Cet ouvrage qui n’est ni un manuel ni un traité mais un essai, a pour objet de montrer comment y parvenir. On n’y trouvera pas les habituelles descriptions de catastrophes qui impressionnent subjectivement le lecteur, sans lui donner les explications qu’il attend : mes expériences et mes lectures m’ont montré que les mêmes événements racontés par des auteurs différents qui souvent n’y ont pas assisté, pouvaient prendre des tours inattendus, pour étayer des opinions personnelles plutôt que pour présenter objectivement des faits patents. Je n’y soutiens pas de thèse et n’y engage pas de polémique ; j’y expose et y commente des faits. Je m’aventure ainsi sur des terrains instables, tourbeux, glissants ou même interdits, clôturés, minés : théologie, philosophie, sciences naturelles, physiques et humaines, techniques diverses, économie, droit, politique... C’est téméraire, mais je ne peux pas faire moins qu’en prendre le risque, assurément négligeable, comparé à celui dont je vais essayer de présenter ce qu’il est ou plutôt, ce que j’en pense. ... Les phénomènes les plus confus et les plus irréguliers ne se produisent pas capricieusement. Ils ont aussi leurs causes... Sénèque 8 Avant-propos La plaque de Portici Au pied du Vésuve, Portici est l’une des villes qui a le plus durement souffert de l’éruption du 17 décembre 1631, la plus violente et la plus dommageable depuis celle de 79 qui a détruit Pompeï et Herculanum, et ensuite jusqu’à aujourd’hui. Dans les deux cas, la phase paroxystique de l’éruption a été très brève, moins de 24 heures, ce qui n’a laissé pratiquement aucune chance de survie à la majeure partie de leurs habitants. En 1631, des séismes peu violents ont été ressentis dès juillet ; le 16 décembre, le volcan a brusquement produit un énorme nuage, des éclairs et des tonnerres, et a émis de la lave dans la caldeira qui était alors cultivée et habitée ; dans la nuit, de violents séismes et des tsunamis ont commencé les destructions alentour ; le matin du 17, une formidable explosion a décapité le volcan et projeté jusqu’à la côte des blocs, des pierres et des cendres, puis des lahars et des coulées de laves ont atteint la mer, détruisant tout sur leur passage ; à Naples la nuit était totale et il s’y est déposé près d’un demi-mètre de cendres ; dès le 18, le calme est revenu progressivement, avec quelques faibles séismes et projections de cendres, jusqu’au début de janvier 1632. C’est à ma connaissance la première, voire la seule action publique claire, précise et permanente d’information et de prévention d’un risque « naturel » dans un bassin de risque ;à ce titre, elle devrait être inscrite au Patrimoine de l’humanité et une traduction en italien devrait être apposée sous elle. Car même à Portici, pratiquement personne ne la connaît ou du moins ignore ce qu’elle raconte ; peu de volcanologues en savent l’existence ! À divers propos, je la cite dans cet ouvrage.POSTERI POSTERI 9 Ces risques que l'on dit naturels Photo 0.1 – La plaque de Portici Pour pérenniser la mémoire de cette catastrophe, une plaque monumentale de marbre d’environ 3 m de haut et 1,5 m de large a été érigée à l’angle du municipio, sur l’antique via Campania, actuellement corso Garibaldi. Elle décrit l’éruption, phénomènes précurseurs, paroxysme, durée, effets et recommande aux générations futures de fuir sans tarder, dès les premières manifestations du réveil du volcan. 10 Avant-propos VESTRA RES AGITVR DIES FACEM PRÆFERT DIEI NVDIVS PERENDINO ADVORTITE VICIES AB SATV SOLIS IN FABVLATVR HISTORIA ARSIT VESÆVVS IMMANI SEMPER CLADE HÆSITANTIVM NE POSTHAC INCERTOS OCCVPET MONEO VTERVM GEDIT MONS HIC BITVMINE ALVMINE FERRO SVLPHVRE AVRO ARGENTO NITRO AQVARVM FONTIBVS GRAVEM SERIVS OCVVS IGNESCET PELAGOQ~ INFLVENTE PARIET SED ANTE PARTVRIT CONCVTITVR CONCVTITQ~ SOLVM FVMIGAT CORVSCAT FLAMMIGERAT QVATIT AEREM HORRENDVM IMMVGIT BOAT TONAT ARCET FINIBVS ACCOLAS EMICA DVM LICET IAM IAM ENITITVR ERVMPIT MIXTVM IGNE LACVM EVOMIT PRÆCIPITI RVIT ILLE LAPSV SERAMQ~ FVGAM PRÆVERTIT SI CORRIPIT ACTVM EST PERIISTI ANN. SAL. CI) I)C XXXI. XVI KAI IAN : PHILIPPO IV REGE EMMANVELE FONSECA ET ZVNICA COMITE MONTIS REGII PRO REGE REPETITA SVPERIORVM TEMPORVM CALAMITATE SVBSIDIISQ~ CALAMITATIS HVMANIVS QVO MVNIFICENTIVS FORMIDATVS SERVAVIT SPRETVS OPPRESSIT INCAVTOS ET AVIDOS QVIBVS LAR ET SVPPE LEX VITA POTIOR TVM TV SI SATIS ADVI CLAMANTEM LAPIDEM SPERNE LAREM SPERNE SARCINVLAS MORANVLLA FVGE ANTONIO SVARES MESSIA MARCHIONE VICI PRÆFECTO VIARVM Figure 0.2 – Transcription de la plaque de Portici Tous nos descendants auront intérêt à lire avec la plus grande attention cette histoire que l’on a racontée de nombreuses fois ! Quand de temps en temps, le Vésuve se réveille, ne vous laissez pas surprendre, je vous avertis que dès le lendemain, vous allez subir une horrible catastrophe : cette dangereuse montagne se déchaîne, s’embrase et vomit des torrents de lave fétide qui vont fondre sur vous. Mais avant, elle vous préviendra en ébranlant le sol, en lançant dans les airs un nuage de poussière, des flammes, des éclairs et des tonnerres grondant de façon effrayante. Fuyez quand il est encore temps, car elle va exploser, tout ruiner et vous couper la retraite. Abandonnez votre maison et vos biens. Si vous la dédaignez, si vous essayez de lui échapper, si vous vous montrez téméraires, imprévoyants ou cupides, vous périrez. Fuyez sans attendre, sans vous retourner. L’an de grâce 1631, sous 1e règne de Philippe IV, Emmanuel Fonseca, vice-roi Antonio Suarez, préfet de la voirie (Transcription et traduction libre du latino-ibérico-napolitain, par l’auteur) 11 DES RISQUES DE TOUTES NATURES 1.1 - HISTOIRES ÉDIFIANTES L’Histoire du risque « naturel » regorge d’histoires édifiantes, d’exemples de ce qu’il aurait fallu faire ou ne pas faire pour qu’un événement intempestif de phénomène naturel ne se transforme pas en une catastrophe ; ceux que je présente ne sont que quelques gouttes d’un océan d’irrationnel, d’ignorance, de prétention, d’aberration, d’erreur, de négligence, d’incompétence, d’escroquerie... que l’on travestit en fatalité, hasard, malchance... pour ne pas perdre la face, se donner bonne conscience ou plutôt fuir ses responsabilités, individuelles mais surtout collectives. Mais je terminerai ce chapitre d’introduction plutôt pessimiste sur une note qui l’est un peu moins : le risque «naturel» peut être sinon évité, du moins très atténué dans un site adapté aux dangers auxquels il est exposé et/ou pour un ouvrage entretenu attentivement durant toute sa vie. 1.1.1 - UNE CALAMITÉ DURABLE Le réchauffement actuel de la planète dont on dit qu’il serait dû aux gaz à effet de serre émis par les hommes modernes, inconscients et inciviques est le sujet majeur d’inquiétude de nos temps d’écologie militante, car il serait la cause d’innombrables catastrophes présentes et futures ; en fait, ce réchauffement a débuté, il y a environ 12 000 ans, et ce fut alors et jusqu’à ce jour la pire des calamités. Malgré ce que l’on en dit, on n’en connaît pas très bien les causes, mais les hommes d’alors n’y étaient bien sûr pour rien et n’ont pu 13

Author Pierre Martin Isbn 9782212119176 File size 3.4MB Year 2006 Pages 505 Language French File format PDF Category Biology Book Description: FacebookTwitterGoogle+TumblrDiggMySpaceShare Phénomènes naturels, météorites, volcans, séismes, tsunamis, tempêtes, crues, mouvements de terrains… sont autant de risques dits naturels, influencés toutefois par nos aménagements et nos ouvrages, nos décisions et nos comportements nuisibles à l’environnement. L’objet de ce livre est de montrer que les actions et les moyens rationnels dont nous disposons pour prévenir les effets de ces phénomènes naturels sont nombreux, variés et efficaces. Chaque risque est donc présenté ici sous ses aspects scientifique et humain : les moyens de l’étudier, de le prévenir, de s’en protéger et si possible de le prévoir sont analysés. Ce guide, véritable référence en la matière, s’adresse à toute personne intéressée par ces phénomènes, aux spécialistes de l’environnement, de l’aménagement, aux professionnels de la construction, aux juristes, aux administrateurs, aux collectivités territoriales… Il répond de manière efficace à la question que vous vous posez sûrement : que risque-t-on en France…     Download (3.4MB) Introduction à la biologie du développement J’aide mon enfant dyslexique: Déceler, comprendre et accompagner les difficultés (Eyrolles Pratique) Anti kamasutra : à l’usage des gens normaux Motifs celtiques: A connaître et créer Pourquoi les hommes ne comprennent rien aux femmes… Et réciproquement Load more posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *